« Informatique, libertés, identités » (2010)

A l’issu du programme “Identités actives”, la Fing publie sous la signature de Daniel Kaplan l’ouvrage “Informatique, libertés, identités”couvinfolibertesindentites-isbn-978-2-916571-32-4

« La valeur de la vie privée, c’est de nous permettre d’avoir une vie publique ! »

Constatant le déséquilibre profond entre les énormes capacités de surveillance et de traçage des individus, par les autorités comme par les entreprises, d’une part, et le peu de pouvoir qu’ont les individus eux-mêmes sur leurs propres données d’autre part, l’ouvrage établit un second paradoxe : les individus tiennent à leur vie privée, mais aiment également échanger et projeter leurs propres valeur de soi, en ligne. Le parti pris de cet ouvrage est le suivant : protection et projection de soi forment un couple indissociable, et l’on n’assurera pas l’une sans faciliter la seconde. Associer protection et projection de soi, dans les pratiques, la technique, la législation, l’éducation : c’est la piste que cet ouvrage vous propose d’explorer.

« Nous devons penser l’identité numérique, non comme un village fortifié, mais comme une tête de pont, que l’on défend certes, mais qui sert d’abord à se projeter vers l’avant. »

> Présentation synthétique sur Internet Actu (avril 2010)