L’entreprise du futur est-elle une « entreprise » ?

Intervention du 14 février 2018 dans le cadre du séminaire sur l’entreprise du futur, organisé par Télécom École Management, IMT Atlantique et Mines Saint-Étienne dans le cadre du projet de recherche « Industry without borders ».

Synthèse :

Sommes-nous encore au début de la transformation numérique des entreprises, comme le laissent penser les discours sur l’intelligence artificielle, les plateformes, l’agilité et la « startupisation », l’économie collaborative, l’« industrie 4.0 »… ? Ou bien, au début de la période de désenchantement, qu’expriment l’inquiétude sur l’emploi face aux robots, la financiarisation, l’uberisation et la précarité, l’intrusion dans la vie privée, l’opacité des algorithmes (parfois pour leurs concepteurs eux-mêmes), ou encore l’irresponsabilité fiscale, sociale et écologique de nombreuses grandes entreprises ? Les deux, sans doute. Nous suggèrerons que, depuis des décennies, le numérique est à la fois l’outil et la source d’une transformation majeure : à savoir, la séparation fonctionnelle (et souvent organisationnelle) des composantes qui formaient ensemble ce qu’on désignait par entreprise – un dispositif de production et de commercialisation, un lieu et une communauté de travail, un espace de projets et d’innovation, etc. Il nous faudra probablement repenser en profondeur l’idée d’entreprise, voire forger de nouveaux mots.

 

Future Thinking: Digital Disruptions, « Promises »

dd_promises

« The digital world has never been short of promises. And why should it be ? Promises develop imagination, generate and guide action. Some of the former promises of the digital era now make us smile, some are still topical… So what promises could we make, and believe in enough to act upon them, for tomorrow ? »

In 2012, under the direction of Fing, more than 350 people interacted online and through workshops in Amsterdam, Marseilles and Paris in order to collectively explore the « Digital Disruptions » that will become central during the coming years – and begin to conceive of ways to anticipate them. Discover the outcome of their work !

Open Public Data: Then What?

In the Open Knowldege International Blog, Daniel Kaplan, Director of Fing (the Next-Generation Internet Foundation, France), explores three possible futures for Open Public Data, and suggests ways to ensure that we are moving in the best direction
(January 31, 2011)

« We tend to assume that the opening up of public data will only produce positive outcomes for individuals, for society and the economy. But the opposite may be true. We should start thinking further ahead on the possible consequences of releasing public data, and how we can make sure they are mostly positive. »

> Part 1: 3 scenarios for the future of Open Public Data

> Part 2: Maximizing potential and avoiding pitfalls

Open Data: The dominant, happy story

5387547728_191b50e6eb

The dark story of Open Public Data

5387547730_63ca0435fc

Data Fatigue: Failing to engage

5387547734_04d2db4254